Désormais dans la chapelle Emmaüs

Ne cherchez plus la  Messe du Bon Pasteur à l’arrière de la grande chapelle : la célébration a lieu désormais dans la chapelle Emmaüs, toujours sur le site des Fraternités du Bon Pasteur.

Quand vous êtes sur le parking, au lieu de partir sur votre gauche vers la grande chapelle, vous partez à droite. Vous longez le bâtiment de la bergerie et un peu plus loin sur votre gauche, vous trouverez une galerie vitrée : suivez les flèches et vous nous y retrouverez pour la célébration du samedi soir à 18 h 30.

Il suffit de si peu

Texte lu à la fin de la célébration de ce 20 mai.

Il suffit de si peu de choses
pour que se lève l’espérance.
Il est des espérances qui couvent sous la braise,
si tu soufflais un peu,
une flamme, peut-être, s’éveillerait.
Il est des espérances enfouies au cœur de l’homme,
si tu soufflais un peu, qui sait, elles s’allumeraient.
Alors, le cœur du monde s’embraserait.

Il suffit de si peu de choses
pour que lève la pâte du pain,
rien ou presque, juste un petit peu de levain.
On ne compterait plus les gens dans les églises,
on mettrait un termes aux grands shows religieux,
on se perdrait dans la pâte du pain.
Qui s’occupe du levain, quand le pain est levé ?

Il suffit de si peu de choses
pour que se lève le vent de l’Esprit.
Ecoute, n’entends-tu pas tes volets claquer ?
Regarde, ta maison frémit d’impatience.
C’est le vent qui se lève, le vent de Dieu.
Il t’invite à suivre la route des grands « passeurs ».
Allez viens, aujourd’hui c’est Pâques pour toi !

Robert Riber

Une femme, proche de nous, semblable à nous, Marie !

Texte lu par Marie-Thérèse, lors de la célébration de ce samedi 13/05/2017

Une femme, proche de nous, semblable à nous, Marie !

Une femme mariée qui a vécu et partagé la tendresse d’un homme au sein d’un foyer. Marie !

Une croyante qui a connu, comme nous, la difficulté de croire, mais qui, le moment venu, a dit oui à Dieu, sans hésiter. Marie !

Une mère qui, comme toutes les mères, a connu l’inquiétude lorsque le petit a pris froid ou que l’adolescent n’est pas rentré à l’heure prévue. Marie !

Une mère qui a accepté de n’être ni seule ni première dans le cœur de son fils. Marie !

Une femme courageuse qui a accompagné ce fils outragé et meurtri jusqu’au pied de la croix. Marie !

Familière de l’Esprit depuis sa conception et qui attend, avec les apôtres en prière, la manifestation prodigieuse de cet esprit le jour de la Pentecôte. Marie !

Sans cesse évoquée par des millions de chrétiens parce que chacun sait qu’elle est la meilleure avocate des humbles et des humiliés. Marie !

Qui, avec son corps, vit déjà pleinement dans le monde de Dieu cette gloire promise par Dieu à tous les hommes.

Extrait du livret « Avec Don Bosco, allons vers Marie » – Banneux 1988

La vie en abondance

Voici le texte lu à la fin de la célébration de ce 6 mai,
en écho au verset de Jn 10, 10
Je suis venu pour que les hommes aient la vie en abondance.

Aux petits matins
de l’âme

quand l’âpreté
d’être
accroche
sa grisaille
aux paupières
du jour

descendre
une à une
les marches
de soi

traverser
la tristesse
sans en esquiver
la rudesse

se risquer
pas à pas
vers ce qu’on
ne sait pas

mais qu’on devine
être
sous les replis
du mal-être

S’annonce
alors
une abondance
qui déborde
l’intelligence
et demande

qu’on accueille
à mains nues
la brise
de sa généreuse
advenue

Francine Carrillo, in Le Plus-que-vivant

Prière pour la création

Prière pour la création

Voici le texte lu à la fin de la célébration de ce 22 avril,
journée mondiale de la terre.

anemone

Nous te louons, Père, avec toutes tes créatures,
qui sont sorties de ta main puissante.
Elles sont tiennes, et sont remplies de ta présence
comme de ta tendresse.
Loué sois-tu.

Fils de Dieu, Jésus,
toutes choses ont été créées par toi.
Tu t’es formé dans le sein maternel de Marie,
tu as fait partie de cette terre,
et tu as regardé ce monde avec des yeux humains.
Aujourd’hui tu es vivant en chaque créature
avec ta gloire de ressuscité.
Loué sois-tu.

Esprit-Saint, qui par ta lumière
orientes ce monde vers l’amour du Père
et accompagnes le gémissement de la création,
tu vis aussi dans nos cœurs
pour nous inciter au bien.
Loué sois-tu.

Ô Dieu, Un et Trine,
communauté sublime d’amour infini,
apprends-nous à te contempler
dans la beauté de l’univers,
où tout nous parle de toi.
Éveille notre louange et notre gratitude
pour chaque être que tu as créé.
Donne-nous la grâce
de nous sentir intimement unis à tout ce qui existe.
Dieu d’amour, montre-nous
notre place dans ce monde
comme instruments de ton affection
pour tous les êtres de cette terre,
parce qu’aucun n’est oublié de toi.
Illumine les détenteurs du pouvoir et de l’argent
pour qu’ils se gardent du péché de l’indifférence,
aiment le bien commun, promeuvent les faibles,
et prennent soin de ce monde que nous habitons.
Les pauvres et la terre implorent :
Seigneur, saisis-nous
par ta puissance et ta lumière
pour protéger toute vie,
pour préparer un avenir meilleur,
pour que vienne
ton Règne de justice, de paix, d’amour et de beauté.
Loué sois-tu.
Amen.

C’est par cette prière que le pape François termine le texte
de sa lettre encyclique Laudato Si’
sur la sauvegarde de la maison commune.